Thundercat – The Beyond/Where the Giants Roam

Thundercat

Thundercat, aussi connu sous le nom de Stephen Bruner est à la fois bassiste, compositeur et chanteur. Ce virtuose venu tout droit de Californie se lance tout de suite dans la cour des grands, en collaborant avec le groupe de funk-métal Suicidal Tendencies en tant que bassiste, puis il rejoint Erykah Badu sur son album New Amerykah en 2008. Thundercat participe également à l’enregistrement de l’album Cosmogramma de Flying Lotus, qui devient par la suite son co-producteur et son acolyte. (suite…)

Galactic – Voyage dans l’espace

galactic

Le 17 juillet 2015, Galactic a sorti son nouvel album Into the Deep, une petite pépite sortie de l’espace à en croire la pochette de l’album ! Le groupe de funk et de jazz américain est né en 1994 à la Nouvelle-Orléans. Depuis leur création, Ben Ellman, Robert Mercurio, Stanton Moore, Jeffrey Raines et Richard Vogel nous entraînent dans leur univers musical aux styles variés. Avec au cœur de leur culture le hip-hop, le groupe sait savamment mélanger et incorporer des touches de jazz, funk et parfois même de rock ! (suite…)

FORQ

maxresdefault

Révélés après la sortie de leur premier album en 2014, le quartet new-yorkais FORQ a déjà de quoi impressionner par la composition de son groupe ! La bande compte notamment Michael League (fondateur des Snarky Puppy) à la basse, Henry Hey (le fondateur de Rudder) aux claviers. On retrouve également le fondateur de Foe Destroyer : Chris McQueen à la guitare et Jason « JT » Thomas à la batterie (Marcus Miller, D’Angelo…) (suite…)

Jill Scott – Woman

Dans son nouvel album Woman , Jill Scott nous propose 16 titres à la croisée entre funk, rap, électro et gospel. Produit en collaboration avec ses collègues de longue date : Andre Harris et le producteur Aaron Pearce, la chanteuse nous emmène aujourd’hui vers un univers au plus proche des origines du groove ! (suite…)

Joss Stone – Nouvel Album

jossstone

Véritable nom sur la scène Soul moderne, Joss Stone est une artiste Britannique qui a su se faire sa place très jeune. Découverte à 16 ans grâce une émission de télé-crochet, elle enregistre son premier album composé de reprises en 2003 : Soul Sessions. (suite…)

Live Report Jazz a Vienne All Night Jazz 11/07/15

AYO

All.Night.Jazz-1

C’est seule et accompagnée de sa guitare qu’Ayo fait son entrée sur la scène . Sourire aux lèvres , elle commence par une ballade. La belle Alémano- Nigériane est sans chichi, un jean , des baskets et le charme opére quand même. Elle sera ensuite rejointe par ses musiciens ( un batteur, un clavieriste , et un guitariste ) pour nous interpréter ses plus grands titres dont Down on my Knees. Avec une setlist aux accents folk et Reggae, elle aura parfois manqué de piquant. Le public est partagé . Serait-ce à cause de la musique ou de la personnalité de la chanteuse ?

All.Night.Jazz-2

Eh oui la majestueuse Ayo ne manque pas de nous interpeller sur la chance que nous avons d’être là. Sensible , humble et consciente des valeurs qu’elle veut partager , les larmes aux yeux elle profite de l’occasion pour faire passer un message  : “le changement commence par chacun de nous , je suis là pour vous inspirer”. Elle adresse une prière porteuse d’égalité, de paix pour tous dans le monde. Certains auront sûrement trouvé l’intervention un peu “Bisounours” , cependant il faut reconnaître qu’elle est aussi authentique que sa musique . Cela demande beaucoup de courage de ne pas avoir peur d’être soi-même et de croire en un idéal qui nous dépasse . Un appel à se lever contre l’injustice quelle rappe sur les mêmes accords que le fameux Sunday  Bloody Sunday de U2 . Avant de partir , elle enflamme le théâtre avec son tube Fire. Certes elle est loin de ce qu’on a l’habitude d’entendre au théâtre antique, mais il faut le retenir comme un moment agréable et  rafraîchissant.

Astha Konaté

Snarky Puppy

All.Night.Jazz-4

Une bonne claque, une baffe, un direct au cœur et à l’esprit, tous les sens en éveil et en mouvement….. Snarky Puppy ….. Voilà le résultat de leur passage à la All Night Jazz.

On en a pris plein les oreilles, on s’est régalés, on s’est trémoussés, on a vibré, on en a redemandé. Les p’tits gars de Brooklyn ont mis le théâtre sens dessus-dessous. (suite…)

Live Report Jazz a Vienne THE COOKERS ft.Chico Freeman+The Messengers Legacy 09/07/15

Hard Bop… it’s alive

Messenger.Legacy-5

Jazz à Vienne se délocalisait pour cette soirée consacrée au Hard Bop… direction la Big Apple, ses clubs et sa musique.
Les premiers à monter sur scène pour nous faire vivre la puissance de cette musique née dans les années 60, est le groupe The Cookers qui invite pour cette occasion le saxophoniste Ténor Chico Freeman.

Ce septet constitué autour du trompettiste David Weiss, réunit ce que l’on peut appeler des pointures comme Donald Harrison au Sax alto, Billy Harper au Sax ténor, Eddie Henderson à la trompette, Georges Cables au piano, Cecil McBee à la contrebasse et Billy Hart à la batterie. Charge à eux de nous faire revivre la fièvre du Hard-bop, ce courant né dans les années 60 de la volonté de nombres de musiciens de se démarquer du swing ou du Be Bop, de proposer une musique s’inspirant aussi  bien du blues, que de la soul ou du Gospel tout en ne reniant rien de son héritage jazz.

Cookers-1-2

Le groupe The Coockers porte ce nom en hommage à un live enregistré par le trompettiste Freddie Hubbard en compagnie du trompettiste Lee Morgan donnant lieu à des joutes restées légendaires.
Autant le dire, il y a quelques années d’expérience sur la scène du Théâtre Antique ce soir. Cecil Mc Bee et Antonio Hart assurent un swing impeccable. Il y a un vrai travail d’arrangements, la cohésion des cuivres impressionne. On a parfois l’impression d’entendre sonner un Big Band.
Cela sonne à l’ancienne, mais en aucun cas tout ceci n’est suranné. Eddie Henderson à la trompette fait parler sa puissance et son phrasé, un régal.

19376805990_d1cd7a9e99_z

C’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleurs soupes et celle qui nous est servie ce soir est pleine de saveurs, les saveurs de l’expérience, mais aussi celles de l’envie. Cette musique est vivante, c’est un hommage au Hard bop, pas un enterrement, tout cela vit, avance, balance (suite…)

LIVE REPORT JAZZ A VIENNE STING 08/07/15

LES BONNES HABITUDES

 Sting-4

La seule et unique fois que le Théâtre Antique a accueilli Sting c’était le 16 juin 2000 dans le cadre des toutes premières « Extra Night » Jazz à Vienne pour la tournée “Brand New Day”.

Depuis 1977 et la formation du groupe The Police avec Stewart Copeland et Andy Summers puis sa carrière en solo, Sting a réalisé plus de 2000 concerts partout sur la planète ! C’est près de 40 ans de savoir faire (technique, artistique) de  l’industrie et de l’entertainment qui débarque à Jazz à Vienne. Pour Sting ce détour par l’Isère est donc un simple pique-nique d’été entre amis.
Après une longue tournée avec Paul Simon de février 2014 à avril 2015  (dernier concert à Amsterdam le 18/04/15), Sting s’offre une tournée d’été de 19 dates sur le mois de juillet. Hier à Monchengladbach (Allemagne) demain à Catalunya (Espagne). L’équipe qui accompagne le chanteur va pouvoir  faire des parties de poker au soleil dans les bus de tournées “Beat the Street”.

Pour un artiste du show-biz une tournée d’été ce n’est pas le moment pour défendre un projet artistique ou une actualité. C’est le moment de prendre du bon temps en proposant à ses fans le best of de ses plus grands tubes sans trop intellectualiser.

Sting-5

Aux côtés du bassiste on retrouve sans surprise de veilles connaissances. Dominic Miller à la guitare, Vinnie Colaiuta à la batterie et David Sancious au clavier. Ces trois grands musiciens accompagnent Sting depuis 1991 et la sortie de l’album “The Soul Cages”. Sting s’est toujours entouré d’artistes issus de la sphère jazz. Manu katché et Omar Hakim à la batterie, Kenny Kirkland et Jason Rebello au Piano et Branford Marsalis au saxophone.
En plus de ce  trio mythique on retrouve la choriste Jo Lawry et le violoniste de Newcastle Peter Tickell’s..

Le concert commence avec une petite exclue pour Vienne le titre Seven Days. Même si le chanteur anglais interprète souvent ce morceau, il ne figurait sur aucune Set List depuis le début de la tournée. Avec son look hispter à la grande barbe, ce qui frappe c’est l’immense simplicité et décontraction de Sting et ses musiciens. Simple et sans fioritures.

Le Théâtre Antique archi comble chavire très vite avec le second titre du concert issu du répertoire de The Police, Every Little Thing She Does is Magic, s’enchaine Englishman in New York avec So Lonely puis When the World is Running Down, You Make the Best of What’s Around. Trois morceaux de The Police pour commencer le concert. Le public est comblé.

Sting-1

Dans le répertoire proposé ce soir, aucune trace des trois derniers et discrets albums enregistrés en 2013 “The Last Ship”, “If On A Winter’s Night” en 2009 et “Sacred Love” en 2003. Le concert se déroule sans aucun accroc, le son est parfait les lumières travaillées, on sent qu’il y a une  efficace équipe technique très rodée auprès de l’artiste. (suite…)

LIVE report Jazz a Vienne George Benson 07/07/15

George Benson d’un monde à l’autre

George Benson-1

George Benson ce n’est pas que Give Me the Night et quelques tubes FM des années 80. George Benson c’est 50 ans de carrière, 40 albums en son nom, auxquels s’ajoutent d’innombrables participations aux albums des autres en tant que guitariste. Une légende !
C’est à la fin des 70’s, après quinze années passées à balancer des solos de guitare jazz flamboyants qu’un jour Quincy Jones l’incite à prendre le micro et à chanter. C’est le début de la gloire…

Un Crooner nomme desir
George Benson-4

Benson est un habitué de Jazz à Vienne mais cette fois-ci, le “boss of guitar” rend un hommage au grand crooner Nat King Cole.
C’est avec une vingtaine de musiciens sur scène et une formation qui fleure bon les années 50 (section cordes et cuivres fournie) qu’il se présente sur scène tout en souplesse. Le théâtre antique est presque au complet. Entre ballades sirupeuses et jazz vocal classique, la prestation vocale est correcte. (suite…)