Adrian Younge-Something About April II

Adrian Younge est une sorte de multi-instrumentiste et producteur ultra doué qui ne jure que par la musique (soul de préférence) de la fin des sixties et du début des seventies; et le rap de l’âge d’or — fin 1980/début 1990. Un virtuose fasciné par les instruments vintage et les enregistrements analogiques.

MAURICE WHITE FONDATEUR DU GROUPE EARTH WIND & FIRE EST MORT

CHEF D’ORCHESTRE DES ELEMENTS DU GROOVE

12651177_10153178392025989_8455653183846993373_n

Le monde du groove est en deuil. Maurice White est décédé ce mercredi 3 février 2016 chez lui à Los Angeles à l’âge de 74 ans. Le monde perd un autre grand musicien et une légende. Maurice White souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Avec lui le groupe a vendu près de 100 millions d’albums dans le monde. On lui doit les tubes “Let’s Groove”, “Boogie Wonderland”, “September”…..et tant d’autres.

La formation a été crée en 1969 à Chicago. Maurice White immense batteur se considérait comme un héritier des plus grands du jazz. Il a développé un nouveau son en associant Soul, Funk et Rock.
La carrière discographique du groupe est tout simplement hallucinante. Notre équipe à d’ailleurs consacré deux émissions à la période 1972/1990 chez la maison de disque Columbia. La masse de travail est gigantesque. Plus de 10 albums en moins de 10 ans.

Earth Wind & Fire a contribué à faire tomber les tabous raciaux dans le monde de la musique, en devenant notamment la première formation de noirs à se produire à guichets fermés au prestigieux Madison Square Garden de New York en 1979.

Le Groove perd un peu plus qu’un immense musicien. Nous quitte un visionnaire, un architecte fou de la musique. Maurice White  à toujours su faire appel aux meilleurs arrangeurs, compositeurs pour améliorer le son du groupe.
Sur scène E.W.F c’est la quintessence de la fête, de l’énergie, de la fraternité. Tout est fait pour donner de la joie aux spectateurs.

Maurice White, avait une tessiture vocale de ténor. Il chantait en alternance avec Philip Bailey, dont la voix de fausset se perche dans les aigus. Seul ou avec le groupe, il a remporté 7 Grammys sur 21 nominations.

Le groupe lui n’est pas mort. il  tourne sans lui depuis 1996. Verdine White (frère et bassiste), Ralph Johnson et Philip Bailey sont les dernières pierres de la pyramide.
E.W.F est en tournée actuellement aux U.S.A avec le groupe Chicago.

Night Groove L’Emission 23/01/16-Speciale Clavinet

Émission spéciale CLAVINET préparée et présentée par Alexandre Chetail et Djers

A. Le programme – Speciale CLAVINET

- Histoire du clavinet
- Hommage aux pianistes les plus funky de l’histoire

 

B. Playlist de l’emission

  1. The Band
    Up On Cripple Creek (1968)
    Pianiste : Garth Hudson
  2. The Commodores (1974)
    Rapid Fire
    Pianiste : Milan Williams
  3. Herbie Hancock
    Hang Up Your Hang Ups (1975)
  4. Earth Wind & Fire
    Power (1972)
    Pianiste : Larry Dunn
  5. Chaka Khan, Rufus
    Tell Me Something Good (1974)
    Pianiste : Kevin Murphy
  6. Frank Zappa, The Mothers of Inventions
    Zomby Woof (1973)
    Pianiste : George Duke
  7. Bill Withers
    Use Me (1972)
  8. Billy Preston
    Outa Space (1971)
  9. Betty Davis
    Don »t Call Her No Tramps (1974)
    Pianiste : Tony Vaughn
  10. Funkadelic
    A Joyful Process (1972)
    Pianiste : Bernie Worrell
  11. Stevie Wonder
    Superstition (1972)

Featuring reussi : CERONNE / DIBANGO = FUNK MAKOSSA

Véritable légende du disco à la française, Cerrone signe son grand retour avec un nouvel EP intitule Afro à paraitre mi-février sur le label Because Music.

S’il est devenu un producteur à tubes avec des titres comme les classiques « Give Me Love, « Hooked On You » ou encore « Supernature », on oublie souvent que Cerrone est un grand passionné d’afrobeat. Pour Afro, il revient à son amour de jeunesse et s’entoure de deux musiciens incontournables : l’excellent batteur Tony Allen et Manu Dibango, saxophoniste hors pair.

Un mois après nous avoir dévoilé « 2nd Chance », premier extrait de l’EP, Marc Ceronne nous présente aujourd’hui « Funk Makossa »Le titre est évidemment un clin d’œil au plus grand succès du Camerounais Manu Dibango, « Soul Makossa » qui aurait inspiré « Wanna Be Startin’ Somethin » de Michael Jackson ainsi que « Don’t Stop The Music » de Rihanna.

Image de prévisualisation YouTube
(suite…)

Night Groove l’emission 16/01/16

Une émission préparée et présentée par Alexandre Chetail.
Les chroniqueurs cette semaine : Professeur Fred, Alpha, Mister Kleb et Djers

A. Le programme

- Jazz : Les tubes de Noël
- Hip Hop : La révélation rap OSHUN
- Album du moment : Cee Lo Green « Heart Blanche »
- News : Sinclair, Gregory Porter

Esperanza Spalding presente Emily’s D+Evolution

esperanza-spalding-presents-emily-s-d-evolution-tickets_06-27-15_17_552e8758269fd

Dès ses débuts jusqu’à son succès triomphale la jeune trentenaire de Boston a choisi de ne suivre aucun code afin de tracer sa propre voie. Depuis Esperanza Spalding continue de faire de l’inédit sa norme.

Contrebassiste, bassiste, chanteuse et compositrice surdouée, Esperanza Spalding est un concentré de talents qui excelle autant dans le swing que dans les univers musicaux du rock, funk, hip hop et blues qu’elle fusionne à merveille. Quatre ans après « Radio Music Society », Esperanza Spalding fera son grand retour le 4 mars prochain avec « Emily’s D+Evolution », un nouvel album à paraître sur le label Concord Records.

 

« Emily est mon deuxième prénom, et j’utilise ce personnage comme un guide intérieur. Ce projet a pour but de retrouver et développer des envies non cultivées de mon passé, et de les utiliser comme une boussole afin d’aller de l’avant et m’enrichir »

 

(suite…)

Night Groove l’emission 09/01/15

Une émission préparée et présentée par Alexandre Chetail.
Les chroniqueurs cette semaine : Maïa, Alpha, Djers, Mister Kleb, Lionzo, Christian Ferreboeuf et Mister Kleb.

A. Le programme

- Les titres groove les plus marquants de l’année 2015 !

B. Playlist de l’emission

  1. Kim Burrell
    Thank You Jesus (That’s What He’s Done)
  2. Seinabo Bey
    You
  3. Lilananda Jazz Quintet
    I Can’t Help It
  4. Melody Gardot
    Currency Of Man
  5. Kendrick Lamar
    Alright
  6. The Weeknd
    Can’t Fell My face
  7. Michael Whittaker and the Bottom 40
    Workin Day and Night
  8. Ibeyi
    River
  9. Lianne La Havas
    Green & Gold

 

On est passe a cote en 2015… 1968 : Soul Power! par Rasheed Ali

On est passé à côté en 2015…


1968 : Soul Power ! par 
Rasheed Ali

 

SoulPower

 

L’abondance d’actualités et de sorties musicales nous fait parfois passer à côté de petites pépites. Un exemple parfait avec Rasheed Ali. Si son nom ne vous dis rien, l’écoute de 1968 : Soul Power!  va remédier à cela.

Les 18 titres originaux de cet « album concept » nous replongent dans l’ambiance musicale, sociale et politique de cette année tumultueuse – 1968 – période charnière de l’histoire américaine. Elle est l’ère des Black Panthers, des représailles du Ku Klux Klan, de l’agitation urbaine et du mouvement des droits civiques, de la guerre du Vietnam et tragiquement, l’année où Martin Luther King a été assassiné à Memphis. La Soul Music est à son apogée. Le titre d’Otis Redding « Dock of the Bay » (1967) passe en tête des charts pendant quatre semaines avant de devenir la 4e chanson la plus populaire de 1968. Au même moment, James Brown, au sommet de son art, supplie son public de crier « Say it loud, I’m black and I’m proud » (Je suis noir et je suis fier).

 

(suite…)