mardi 13 novembre 2018
Home / Live Report / Live Report : Hermeto Pascoal – 8 juillet 2018 – Jazz à Vienne

Live Report : Hermeto Pascoal – 8 juillet 2018 – Jazz à Vienne

JOUONS !

Groove traditionnel brésilien, danseuse contemporaine, solo bien  «free/out», en dix minutes le ton est donné,  il y a un vent de liberté et de soleil  qui surfe ce soir sur la scène du théâtre antique.

Grâce à Hermeto Pascoal on assiste au grand retour du synthétiseur Yamaha Dx7.
Le clavier légendaire de chez Yamaha des années 1987 à 1995 trône devant le multi-instrumentiste. On entend les premiers riffs en mode piano électrique.

Entre un petit ballon de rouge et un toast au public on est loin des conventions de comportements scéniques jazz classiques.
Hermeto dirige la composition en temps réelle en donnant break et effets d’orchestration par coup de hanches et d’épaules. Ses musiciens ne le quittent pas des yeux.

Dans un souci de connections et d’interactions, il propose des jeux de questions-réponses avec les spectateurs à coup de cris et de scat expérimentaux.

On va d’étonnement en étonnement. Pendant le solo du pianiste André Marques les autres membres du groupe se réunissent et se font une petite réunion, tapant la discute au milieu de la place du village. Puis viennent des accolades sincères et la danseuse fait son retour. 

Tous les musiciens sont témoins de leurs folies improvisés. Le groupe et le maître prennent un plaisir fou à s’observer jouer.

L’incontrôlable Hermeto prend sa fameuse trompette bouilloire pour jouer le standard Round Midnight. Puis un assistant arrive et remplit cet instrument surréaliste d’eau minérale.
Ça coule et roucoule de partout. Le public rit et admire cette folle liberté.

Parfois le jazz peut être sérieux et intellectuel. Ici on retrouve une part d’enfance.
Chez Hermeto et ses musiciens il y a une folle envie de s’amuser, de faire des bêtises tout en se faisant des clins d’œil complices. C’est la joie des grandes chambres des mômes qui jouent, sauf qu’ici on boit un verre du rouge après chaque jeux

Il faudrait être zouave pour ne retenir que l’espièglerie de ce concert.
Hermeto est un très bon pianiste,  un multi-instrumentiste génial. Son concert est un mélange de rythmes traditionnels du foro et de la samba avec du jazz et du rock.
La qualité des mélodies, des thèmes, la virtuosité des musiciens est renversante.

Le père Noël gourou nous offre plus qu’un concert il sème l’enthousiasme et la créativité en chacun d’entre nous.

Alexandre Chetail
Photos : Anita Trigon

 

Pour en savoir plus sur l’oeuvre  d’Hermeto Pascoal voici « Autour de » émission de Christian Ferreboeuf sur SOL FM consacré à l’artiste.

A lire aussi

BILAN JAZZ à VIENNE 2018

BILAN JAZZ à VIENNE 2018 Depuis le point de presse de Jazz à Vienne, Alexandre Chetail …