vendredi 24 novembre 2017
Home / Live Report / Live Report : Snarky Puppy – 20 Mai 2017 – Amphithéâtre 3000

Live Report : Snarky Puppy – 20 Mai 2017 – Amphithéâtre 3000

Samedi 20 Mai à l’Amphithéâtre 3000, Night Groove avait rendez-vous avec Snarky Puppy. LE groupe hyper prolifique originaire du Texas et basé à Brooklyn, qui fait la jonction entre les obédiences et les générations.

Un concert plein de promesses, dans une autre configuration qu’à l’accoutumée. Car il est vrai que ce collectif fait parti des récurrents de nos lignes et chroniques. Après plusieurs gigs dans la Région (retrouvez tous les autres reports de Snarky Puppy et Cory Henry ICI) et une discographie passée de long en large et en travers, la magie Snarky Puppy fut-elle renouvelée malgré les transfuges, le cadre différent des All Night Jazz, un nouvel album 100% studio (qui s’éloigne des précédents calibrés pour le live) et de grands absents ?

La réponse est OUI ! Autre lieu, nouveau projet et de nouveaux noms sur scène pour une saveur toujours aussi intense !

Avec Chris Bullock, Mike Maher et Justin Stanton aux cuivres, Bobby Sparks au clavier, Zach Brock au violon, Bob Lanzetti à la guitare, Larnell Lewis à la batterie, Nate Werth aux percussions et le frontman Michael League à la basse, le groupe prodige continue d’émerveiller et de surprendre, tant par l’immense amplitude de son répertoire, à l’image des couleurs de chaque projet, que dans la manière de passer d’un registre à un autre.

Les talents de composition du groupe sont à la mesure de sa totale liberté d’interprétation. Le public est otage de chaque seconde du show, où tout peut basculer d’une mesure à une autre.

Un concert qui a démarré en trombe dès le premier morceau, nous donnant l’impression de commencer par le climax et pourtant ne jamais voir la performance s’essouffler. Une entrée en matière massive qui rend l’adhésion immédiate, que l’on soit fan de la première heure ou en totale découverte.

La formation est menée par un Michael League tellement habité qu’il en oublie de dire bonjour et fait sa présentation en cours de performance. Des tournants plus tropicaux dans Culcha Vulcha, onzième et dernier album de Snarky Puppy, aux grooves des Family Dinner 1 & 2, il faut avouer que décrire ou catégoriser la performance relève de l’impossible.

Loin de performances nombrilistes aux airs d’équations à plusieurs inconnues pour des oreilles non-initiées, Snarky Puppy donne une autre définition de la virtuosité, celle qui s’affranchit de tout carcan et toutes postures.

Une fois de plus c’est sur un petit nuage que l’équipe ressort de cette expérience, la confiance envers Snarky Puppy renouvelée !

 

Report : Alpha Diallo @AlphaDigger / Web
Photographe : Paul Bourdrel / @paulbourdrel
Illustratrice : Gaïljah
Toutes les photos & illustrations du concert ici